Historique du théâtre

Historique du théâtre

Le Théâtre St-Denis, cent ans avec vous


Le Théâtre St-Denis à ses débuts

C’est le 4 mars 1916 qu’est inauguré le Théâtre St-Denis, après deux ans de travaux qui ont totalisé 200 000 $. C’est pour l’époque la plus grande salle au Canada avec une capacité de 3000 sièges. À l’origine, on y présentait du cinéma muet, de la comédie de boulevard ainsi que de l’opérette.

Les années 20 : place aux grands concerts

À partir de 1920, le théâtre accueille de grands orchestres internationaux, notamment l’orchestre de la Scala de Milan sous la direction de Toscanini. Maurice Ravel vient y exécuter ses propres œuvres lors d’une tournée nord-américaine en 1928.

 

Après un intermède d’opéra et d’opéra-comique, on en revient à la présentation de deux films par semaine au début de 1929. C’étaient les beaux jours avant le krach à la Bourse de New York, le théâtre est fréquenté par une foule nombreuse et les coffres étaient bien garnis.
 
Les années 30 : naissance du film parlant

Au moment de la débâcle financière, la troupe de théâtre Barry-Duquesne, bien connue à l’époque, vient s’installer au théâtre pour huit mois. Elle est délogée par l’apparition en Amérique des premiers films parlant d'expression française. C’est donc en 1930, 14 ans après l’ouverture du théâtre, que le film français s’installe définitivement au Théâtre St-Denis.

Retour aux spectacles durant la Deuxième Guerre mondiale

En 1942, alors que la production cinématographique est interrompue, le Théâtre St-Denis doit  diversifier sa programmation.  Le Metropolitan Opera de New York (qui reviendra  annuellement jusqu’en 1945) vient se  produire sur scène, ainsi que le ballet Bolchoï, la Comédie française et le Théâtre national de Paris. On invite aussi des orchestres symphoniques et leur chef, tels Wilfrid Pelletier et Stravinsky.

Les plus grandes vedettes françaises et internationales défilent sur la scène du Théâtre St-Denis : Maurice Chevalier, Fernandel, Tino Rossi, Luis Mariano, Yves Montand, Gilbert Bécaud, etc.

Le cinéma n'est pas délaissé pour autant. Faute de nouveautés, le théâtre présente des reprises de films des années 30.

 

La salle la plus somptueuse de Montréal


En 1950, le Théâtre St-Denis subit une reconstruction totale au coût de 500 000 $ pour devenir la salle la plus somptueuse et moderne de Montréal.  Plusieurs innovations sont mises de l’avant et la capacité de la salle est de 2500 sièges.

Encore une fois, le Théâtre St-Denis assume son rôle de chef de file dans le domaine du divertissement.  Le 25 avril 1952, on assiste à la première du film  Aurore l’enfant martyre, qui devient le plus grand succès du cinéma québécois de l’époque.  On continue d’y présenter des spectacles de théâtre lyrique et de danse, des concerts symphoniques et du music-hall jusqu’à l’inauguration de la Place des Arts en 1963.


Changements de vocation


En 1971, la Compagnie France Film inaugure le Centre St-Denis, formé du Théâtre St-Denis et de l'ajout de deux autres salles de cinéma, le Chevalier et le Pierrot, renommées par la suite le St-Denis 2 et le St-Denis 3.

En 1978, la direction décide de diversifier ses opérations. Constatant que Montréal avait besoin d’un grand théâtre de plus de 2000 places, elle ramène à sa première vocation la grande salle du Théâtre St-Denis. L’espace est complètement réaménagé en salle de spectacles pour mieux répondre aux besoins de la colonie artistique et du public québécois.

En 1990, toujours sous l’égide de Compagnie France Film, l'édifice se refait une beauté pour honorer le talent et redevient le Théâtre St-Denis tel que nous le connaissons maintenant. La conception intérieure est complètement refaite. Les deux cinémas du Centre St-Denis sont unifiés en une seule salle de spectacle pouvant accueillir 933 personnes.

 

Le  26 janvier 1990, la salle 2 est inaugurée avec le spectacle de Jean Lapointe. Et le 4 avril 1990, la salle 1, après d'importants travaux de rénovation, reprend officiellement du service avec le spectacle d’André-Philippe Gagnon. Elle comprend désormais 2218 sièges. 

Le Théâtre St-Denis aujourd’hui

 

Depuis, des événements québécois, canadiens et internationaux sont présentés dans les deux salles du théâtre afin que celui-ci poursuive sa mission et sa vocation dans le domaine du divertissement. Le Théâtre St-Denis demeure à ce jour un endroit mythique et prestigieux où défilent les plus grands noms du show-business.

 

 

 

 

Les premières années du Théâtre St-Denis



Rénovations entreprises par J.A. DeSève en 1933



Le Théâtre St-Denis dans les années 50



Le Théâtre St-Denis en 1979

Photo : Pierre-Richard Bisson, Collection Images d’aménagement © Direction des bibliothèques, U de M



Théâtre St-Denis en 2012

Photo : Pierre Dury



Théâtre St-Denis, salle 1

Photo : Pierre Dury



Théâtre St-Denis, salle 2

Photo : Pierre Dury